Dans la protection sociale, lutter c’est vital
Militant ?
Accueil du site > Nos Professions > MSA > Déclaration FNPOS-CGT INC - du 12 octobre (...)

Déclaration FNPOS-CGT INC - du 12 octobre 2017

Publié le vendredi 13 octobre 2017

Pour la CGT notre prise de parole a pour but de vous faire partager notre inquiétude sur les informations qui nous remontent des caisses du réseau.

Les effets de la nouvelle COG sur la réduction des effectifs, alors que les charges de travail ne diminuent pas, se font durement sentir.

Les assurés sont mécontents :

Conséquences : les incivilités et menaces envers les personnels d’accueil sont en nettes augmentation et ont pour origine :  Les réorganisations qui impactent les services techniques.  La dématérialisation difficile à gérer par nos adhérents ; le monde agricole étant composé de nombreux étrangers et de personnes âgées. (20% de la population française est sans internet).  L’accueil sur rendez-vous masque une profonde impuissance à gérer les conséquences de la spécialisation des sites.

Il arrive fréquemment que des adhérents se présentant à l’accueil soient invités à revenir le lendemain pour obtenir leurs renseignements.

Le personnel est mécontent : Il doit constamment s’adapter aux changements imposés :  Pas ou peu de reconnaissance.  Rémunération qui stagne (+0,4% sur 7 ans).  Accroissement significatives des charges de travail.  Un personnel sous pression, mise en place dans certaines caisses d’heures supplémentaires obligatoires, le plus souvent le samedi, avec menaces de sanctions en cas de refus.

Les ordonnances sur la loi travail vont rendre le dialogue social encore plus compliqué, les pressions sur les représentants du personnel se multiplient.

Peu à peu, la précarité des emplois s’étend en MSA, pour exemple : Un nouveau palier semble avoir été franchi avec le recours à du personnel intérimaire par certaines Directions, et ce avec l’aval de la Caisse Centrale.

Gros avantage de cette pratique, s’agissant d’un prestataire de services, l’agence intérimaire est payée sur le budget de fonctionnement (Chapitre B).

Certes nous pourrions l’admettre pour des missions tel que ‘’déménagement, inventaire…’’, mais nous savons que certains employeurs les affectent dans des services de production !!!

Inacceptable car, après les CDD qui se développent de façon exponentielle, voici venu le temps des intérimaires, bonjour la précarité !!!

Savez-vous combien coûte un intérimaire à la caisse employeur ?
- 4 000 € par mois toutes charges comprises !!! Oui il faut bien rémunérer le prestataire, alors que le salarié, lui est payé au SMIC. Voilà le résultat du cocktail COG/Mutualisations !!!

Pour la CGT, si rien n’est entrepris pour stopper cette escalade, le mal être au travail va continuer à s’accentuer, et ce n’est pas le récent accord sur la QVT qui va y changer quelque chose.

Le PLFSS 2018, avec la disparition du RSI ne présage rien de bon.

Il faut absolument sortir de la COG et des contraintes budgétaires qu’elles imposent. Dans cette salle, nombre d’entre nous arrivent en fin de carrière, et nous devons tous nous poser la question suivante :

Quelle MSA allons-nous laisser à nos collègues ?

Mots-Clés

Coordonnées

Fédération Nationale CGT des Personnels des Organismes Sociaux
Case 536
263 rue de Paris
93515 Montreuil Cedex
tél : 01 55 82 87 01 / fax : 01 48 59 24 75


Agrandir le plan
Réalisé par Atelier Digitaline et propulsé avec SPIP 2 | Espace privé