Dans la protection sociale, lutter c’est vital
Militant ?
Accueil du site > Nos Professions > Sécurité Sociale > Declaration FNPOS CGT INC Branche Famille du (...)

Declaration FNPOS CGT INC Branche Famille du 22 février 2018

Publié le vendredi 23 février 2018

Notre fédération CGT vous a interpellé à plusieurs reprises sur les conditions de travail dramatiques qui règnent dans les CAF.

Aujourd’hui, au regard du document que vous nous avez adressé sur les orientations de la COG 2018-2022 nous constatons que les mesures améliorant les conditions de travail pour le personnel sont absentes.

Votre objectif pour la COG à venir est de garantir un meilleur accès aux droits à l’ensemble de nos allocataires, mais comment y arriver si vous oubliez de parler :
- Du manque de personnel, suite à votre choix de politique de ressources humaines, ce qui a pour conséquences un abus d’heures supplémentaires qui n’ont plus rien d’exceptionnelles,
- Des réorganisations incessantes qui créent, stress, burn-out, inaptitude,
- Du salaire de « misère ». Ce ne sont pas les 0.25% de 2016 et les mesures du gouvernement qui éloigneront nos collègues de la pauvreté,
- De la complexité toujours plus grandissante de la législation, rendant l’accès au droit incompréhensible pour les allocataires et les salariés,
- Du manque de formation rendant l’appréhension de l’environnement de notre travail toujours plus flou,
- De l’embauche excessive de CDD alors que les Caf luttent contre la précarité,
- Du système informatique obsolète entrainant des bugs à répétitions malgré toutes les nouvelles versions,
- Des fermetures d’accueil au tout venant, qui permettaient une réponse immédiate aux attentes de nos allocataires,
- De l’exclusion de nombreux de nos allocataires face au 100% dématérialisé que vous souhaitez,
- Etc Etc… La liste est longue et pourtant absente de la note de présentation.

Pourtant vous avez su reconnaitre lors de l’INC du 17/11/2017 que l’emploi dans la branche famille était instable. La charge de travail ne cesse d’augmenter et « l’efficacité » de la dématérialisation sur la simplification des tâches et donc la baisse de charge de travail se fait attendre. De plus vous reconnaissez que la branche n’attire pas les privés d’emplois, nous constatons même qu’elle fait fuir les nouveaux embauchés. Quelle réponse apportez-vous à ces constats dans la future COG ?

Tant que vous serez dans le déni des problèmes de terrain, les besoins pour les familles ne pourront être satisfaits correctement. Vos belles phrases prônant un meilleur accès aux droits pour les allocataires resteront des reliques d’un désir inachevé et surtout irréalisable au vu des moyens que vous y consacrez.

Un personnel malmené ne peut être performant. Pour preuve une fois de plus, vous pouvez constater que nos collègues de la Caf de Bordeaux sont en grève et revendiquent ce que réclament toutes les Caf de France ainsi que l’ensemble des salariés de la sécurité sociale : ➢ L’embauche de CDI pour contribuer à un meilleur service publique (dans les délais et à l’accueil) ➢ La réouverture complète de nos accueils permettant un meilleur accès aux droits pour nos allocataires ➢ L’arrêt des mutualisations qui détruisent nos caisses et fragmentent nos activités qui deviennent vide de sens. ➢ La reconnaissance de l’implication des salariés par l’augmentation significative de leur salaire.

La CGT ne peut entendre que les récentes réformes (hausse CSG et suppression cotisation maladie et chômage) soient considérées comme une hausse du pouvoir d’achat des salariés.

Il est navrant de voir que la COG ouvre une perspective de désaccord entre nous pour 5 ans encore ! Votre responsabilité est engagée si ces mesures ne nous permettent plus d’assurer notre mission de service public tout en maintenant un dialogue social apaisé.

Réalisé par Atelier Digitaline et propulsé avec SPIP 2 | Espace privé