Dans la protection sociale, lutter c’est vital
Militant ?
Accueil du site > Nos Professions > RSI > LE PISTOLET SUR LA TEMPE

LE PISTOLET SUR LA TEMPE

Publié le vendredi 14 septembre 2018

Alors que nos deux organisations majoritaires réclament la réouverture des négociations dans l’intérêt des salariés du RSI, nous nous sommes heurtés aujourd’hui à un mur de mépris et de suffisance lors de notre réunion paritaire.

Le COMEX joue sur les mots en imposant un cadrage des mesures d’accompagnement aux directeurs qui devront mettre en oeuvre des décisions unilatérales brutales.

Les négociations devaient permettre une bonne intégration des agents du RSI au RG or aujourd’hui il n’y a aucune négociation loyale possible.

L’Etat refuse systématiquement toute mesure financière pour faciliter l’intégration des 5600 salariés du RSI. Dans le même temps le ministre Darmanin, qui nous avait fait de belles promesses, trouve les moyens financiers pour un plan de départs volontaires parmi les 145 000 fonctionnaires de son ministère. Pourquoi 2 poids, 2 mesures ?

La réussite de la réforme et le maintien de la qualité de service reposent avant tout sur le travail et l’implication de chacun d’entre nous. Nos employeurs et des organisations syndicales minoritaires ne doivent pas décider de notre avenir. Comment engager, sous la menace et sans moyens, des négociations de transition ?

Seule la reprise d’une véritable négociation sur l’accompagnement pourra nous permettre d’avancer !

C’est pour toutes ces raisons que nous avons décidé de quitter la séance.

En rejoignant nos initiatives à venir, exigez avec nous des négociations loyales et un véritable engagement financier de l’Etat !

Le 13/09/2018.

Le Collectif Force Ouvrière OSDD et le Collectif CGT RSI.

Réalisé par Atelier Digitaline et propulsé avec SPIP 2 | Espace privé