Dans la protection sociale, lutter c’est vital
Militant ?

NAO 2019

Publié le jeudi 4 octobre 2018

Après un blocage des négociations de 9 mois sur la question des salaires, l’Anem dans la droite ligne de l’Ugem, n’a vraisemblablement pas compris l’importance de cette question pour les salariés.

Le 5 septembre 2018, l’intersyndicale a réaffirmé sa volonté d’être enfin entendue sur une augmentation décente des RMAG, de la valeur du point et du salaire minimum de branche considérant que « la balle était dans le camp des employeurs »

En effet, en juillet dernier, les nouveaux dirigeants de l’Anem s’étaient engagés à entamer des négociations salariales sur des bases volontaristes afin de donner un signal fort aux salariés de la branche.

Aujourd’hui, sous couvert d’être attachée à la pérennité de la branche et sous couvert de renforcer ses liens avec la FNMF, l’Anem propose une augmentation générale globale de 0,6.% se targuant d’être 3 fois supérieure à l’augmentation de l’année dernière à 0.2%.

On peut reconnaître à l’Anem d’être trois fois plus ridicule !!!! La boutique a changé sa vitrine mais le fonds de commerce est le même !!!

Lire la suite dans la circulaire ci jointe...

Réalisé par Atelier Digitaline et propulsé avec SPIP 2 | Espace privé